L'actu des amis

The Cool Feedback Quartet

Grégoire Garrigues, F.Robert Lloyd, Michel Guikovaty, Iann Assuied

Théorie : grandeur et décadence du point.

La note : un point. La note va bien avec la structure. Quelques uns allèrent contre la note[i], s’en prirent au point. D’aucuns ne s’en affranchirent jamais[ii] ; amour de la structure, du cristal. Faut-il aimer la lave, les mousses, chewing-gum, la stratigraphie ou simplement fouiller dans les entrailles du son pour vouloir abolir le point ? Le feedback participe de la destruction du point. Il l’étire, l’étale, l’embrouille avec lui-même, le fait durer. Il fait vague, vrille, mur, montagne, mer, humus nourrisseur de vers, mais le plus souvent une scie. Il échoue à se maintenir immobile comme à se déplacer. Il tend à prendre du gras. Il peine à se feuilleter. Il s’accroche à l’harmonie, fuit la polyphonie, trop gang bang à son goût. Il tend à l’avachissement, il est né vieux, il faut toujours le relancer. Enchainé au signal, tenu en laisse, il peine à l’autarcie. Il est l’ombre de la note au crépuscule. Il est timide sous ses airs hâbleurs. Comme la seiche, le point fuit dans son nuage d’ombre.

[i] Nono, Ligeti, Hendrix, Grisey

[ii] Boulez